Pourquoi comparer bilans numériques et bilans papier ?

Le bilan est un acte de plus en plus important en kinésithérapie, d’un point de vue clinique et réglementaire. Même si il y a beaucoup d’éléments communs chacun a sa manière de faire, ses habitudes… 
Nous nous sommes dits qu’il serait intéressant de comparer le papier et le numérique (si vous faites vos bilans autrement on est curieux de le savoir ?).
Cette liste est non exhaustive et n’est qu’une opinion, pas la “vérité vraie” (nous sommes un éditeur de logiciel de bilans après tout). Nous serions ravis d’ajouter d’autres éléments de comparaison pour arriver à une analyse plus juste ! Donnez-nous votre avis et vos suggestions en commentaires ou contactez-nous par mail.

Quels sont les critères pris en compte ?

Nous avons choisi les critères suivants : écologie, organisation, prix, sécurité, prise en main, courrier au médecin, transmission et suivi. Ce sont des facteurs de décision dont on nous parle souvent, est-ce que vous en avez d’autres en tête ?

Plutôt numérique ?

Convaincu par notre comparaison ? Vous êtes décidé et motivé à passer au numérique ? Essayez Kobus pendant 30 jours, gratuitement et sans engagement.

Plutôt papier ?

Vous n’arrivez pas à abandonner votre feuille de papier, mais vous voulez des bilans plus structurés ? Découvrez notre modèle papier du bilan essentiel du genou !

Conclusion

Ainsi, on voit bien que les bilans numériques facilitent la transmission et la communication avec le patient et son médecin traitant. Un peu plus chers, si vous optez pour un logiciel comme Kobus, mais facilement rentabilisés. Ils nécessitent aussi un certain temps de prise en main et c’est normal, chaque nouvel outil demande une phase d’apprentissage. Une fois maitrisé, les bilans numériques permettent un réel gain de temps !!

Send this to a friend