Pelvis et Ressaut

Ou c’est en bougeant n’importe comment, qu’on se fait n’importe quoi 

La hanche à ressaut, coxa saltans, ou snapping hip pour les anglophiles, est une sensation de ressaut accompagnée, ou non, d’un bruit audible ou d’une sensation de clic dans la région de la hanche.

C’est une plainte qui nous est rapportée de la part de deux types de patients : les jeunes avec une notion d’”utilisation abusive” comme les danseurs (d’où le fait que ce syndrome est parfois appelé dancer’s hip en anglais), mais également les patients moins jeunes ayant subi une arthroplastie totale de hanche (sauf la forme intra-articulaire évidemment).

On distingue trois types de ressaut (les détails ici) :

– externe : correspondant au passage de la partie proximale du fascia-lata sur le bord supéro-latéral du trochanter.

– interne : correspondant au passage du tendon de l’ilio-psoas par-dessus l’éminence ilio-pectinée de la branche pubienne

– intra-articulaire : correspondant fréquemment à une lésion labrale

Dans tous les cas, on pourra retrouver des pertes de mobilités comparativement au côté non atteint, sans qu’il n’y ait de causalité démontrée avec les ressauts. On retrouve plutôt une corrélation avec une mobilité en excès (ici).

> Si vous aimez les risques, vous pouvez essayer de copier Elvis

Difficile à confirmer

Quand l’écho nous aide

La mise en évidence clinique du type externe est souvent aisée. Elle se fait avec le patient en latérocubitus. Celui-ci amène activement sa hanche en flexion et le thérapeute saisit le genou fléchi, palpe la zone trochantérienne puis réalise des rotations dans le but de reproduire le ressaut.
Si on y ajoute un Ober’s Test douloureux ou reproduisant le ressaut,  cela peut renforcer l’impression clinique. Le patient étant très souvent capable de déclencher le ressaut par une mobilisation active ou un geste fonctionnel, ce ressaut est quasiment inépuisable.

Le type interne se retrouve très fréquemment uniquement en actif, le patient reproduisant un ressaut lors du passage de la flexion de hanche vers l’extension ou la rotation latérale.L’échographie dynamique peut permettre d’objectiver le ressaut (ici).

La lésion intra articulaire doit être recherchée en passif en utilisant des mobilisations de hanche, comme par exemple le passage de la position du test de FADIR à la position du test de FABER(ces deux tests, présents dans Kobus hihi, pouvant très bien être négatifs d’ailleurs). Le patient reproduit la douleur plutôt lors des fins d’amplitude et ce type de ressaut a tendance à être accompagné de douleurs.

Et attention : les patients présentent souvent l’association ressaut interne et souffrance intra-articulaire.

Un article décrivant bien la snapping hip

La dissociation minutieuse des signes cliniques, des différents facteurs déclenchants et aggravants permet encore une fois d’établir un diagnostic plus précis, bien que les présentations cliniques des différents types soient parfois proches et intriquées.

Le traitement consistera en une modification des activités déclenchantes dans un premier temps ; une récupération des amplitudes de hanche si besoin dans un second temps ; et enfin, un renforcement de l’ensemble de la chaîne cinétique et des fessiers, avec des notions d’amélioration du contrôle moteur dans tous les cas.

Comment analyser une hanche à ressaut avec Kobus ?

Dans un bilan de hanche, on pourra noter les amplitudes de hanche dans la section Articulaire et la partie renforcement avec les RM dans la section Musculaire ; et on pourra retrouver les explications sur les tests FADIR et FABER (en cliquant sur le “?” bleu) !

Mais au delà de l’analyse en séance, on peut aussi directement prendre en photo et/ou en vidéo le patient pour qu’il se rende mieux compte de ses mouvements et qu’il puisse surtout continuer les exercices à la maison (et même lui envoyer le pdf avec uniquement les exos et les photos) !

On diagnostique et on communique : bref, on fait d’une pierre deux coups 🙂

Je passe le pas pour 2018 et j’essaie Kobus App !

Bonne semaine à tous !

Cet article vous a plu ? 

Inscrivez-vous à la gazette kobusienne pour recevoir (gratuitement) tous les 1ers lundi du mois, une newsletter 100% kiné, 100% EBP, 100% innovation et lire d’autres articles comme celui-ci !