La kiné vue par les kinés (3)

2017-08-28T12:00:18+00:00

EPISODE 3 : LES ACTEURS DES TRANSFORMATIONS DE LA KINE

Claire Marsal, Alexandre Perez et Francis Laurent, 3 kinés, ont partagé avec nous leur vision de la kiné et de ses évolutions. 

Les écoles et les instituts de formation ?

Claire :  Les écoles doivent être précurseurs et être parmi les principaux acteurs des transformations. Elles doivent fournir les outils et les clés à leurs étudiants pour qu’ils explorent et deviennent eux aussi acteurs d’évolution, et dans une rigueur scientifique. Elles ont longtemps été en retard mais aujourd’hui les choses sont en train de changer et de plus de plus de professeurs, dont moi, sensibilisent leurs étudiants aux nouveaux outils et méthodes qui existent.

Alexandre : La formation initiale doit donner les bases techniques et thérapeutiques mais doit aussi être beaucoup plus impliqué dans les transformations, notamment en initiant les futurs kinésithérapeutes à la e-santé et à un rôle d’éducateur en santé. La formation continue doit permettre aux kinésithérapeutes de se tenir informés des dernières actualités de la recherche, de les intégrer dans leur pratique, et ainsi renouveler et développer leurs compétences tout au long de leur carrière professionnelle.

Francis : Je suis d’accord avec Alexandre, pour moi l’école doit brasser très large pour donner les bases aux kinés et surtout les clés pour être capable de prendre en charge la majorité des patients qu’ils rencontreront.

L’ordre ?

Claire : L’ordre est prêt à épauler les innovateurs et soutient les évolutions actuelles mais ce n’est pas lui qui sera l’initiateur. Ce n’est pas sa mission !

Francis : J’étais plutôt opposé à l’idée d’un ordre au départ mais finalement a posteriori je trouve ça utile pour régler les situations de conflits. En revanche, je ne pense qu’il ait un rôle clé dans l’initiation de transformations.

Alexandre : Pour moi, l’ordre a un rôle essentiel pour la reconnaissance et la crédibilité de la profession et il joue pleinement son rôle.

Il est également en train de se positionner comme un acteur clé des évolutions de la profession. C’est pourquoi je pense que les kinésithérapeutes devraient le voir, non pas comme un frein mais comme un soutien ou un moteur.

Et vous, comment vous impliquez-vous / comment contribuez-vous ?

Francis : Je rédige des articles depuis une dizaine d’années pour essayer de vulgariser le point de vue de la kiné plus pédagogique (dont Francis nous a parlé dans l’épisode 1:  https://kobusapp.com/2016/09/11/lakine-episode1/) et expérimentale basée sur l’auto-organisation motrice. Je tiens aussi un blog (http://neurokinesitherapie.blogspot.fr/) sur mes recherches avec mes patients.

A la Société Française de Physiothérapie, il y a un collège d’enseignants chercheurs et un collège de praticiens enseignants, je revendique d’être un praticien enseignant chercheur !

Alexandre : A mes yeux, le système de santé français est vraiment une des meilleures choses de notre pays et je ne voudrais pas le voir disparaître. Son maintien passe par un changement de paradigme notamment avec des patients plus acteurs de leur santé, plus de prévention, et plus d’éducation (voir les épisodes précédent: https://kobusapp.com/2016/09/11/lakine-episode2/).

Je pense que les kinésithérapeutes ont leur rôle à jouer dans la mise en place de ce changement. J’essaie donc d’être un acteur majeur (avec d’autres) pour développer la prévention et l’éducation en santé !

Claire :  J’agis dans les écoles auprès des étudiants en les sensibilisant et les accompagnant. Mais je participe aussi à des travaux de recherche (Claire nous a parlé de sa thèse dans l’épisode 1: https://kobusapp.com/2016/09/11/lakine-episode1/). Dans les formations continues je sensibilise aussi les collègues sur ces approches. J’alterne entre pratique et réflexions sur comment accompagner un patient pour qu’il devienne acteur de SA rééducation.

Le Dr Thévenin Lemoine (qui a travaillé toute sa carrière auprès de jeunes patients en neurologie au centre de Bouffémont) avait plagié ainsi un président célèbre des USA : « Ne vous demandez pas ce que le kiné peut faire pour vous, mais ce que vous pouvez faire avec l’aide de votre kiné » !!!

Un grand merci à Claire, Francis et Alexandre pour avoir partagé avec nous leur vision de la kiné !

N’hésitez pas à nous écrire si vous voulez partagez la vôtre ou donner votre avis sur les innovations en kiné : contact@kobusapp.com

Cet article vous a plu ? 
Inscrivez-vous à la gazette kobusienne pour recevoir (gratuitement) tous les 1ers lundi du moi, une newsletter 100% kiné, 100% EBP, 100% innovation et lire d’autres articles comme celui-ci !

Leave A Comment