L’alliance thérapeutique

Comment établir une relation thérapeutique ?
Quels en sont les objectifs ?
Est-ce que l’utilisation d’une tablette (d’un téléphone) peut nuire à cette relation ?

La relation thérapeutique qui se construit entre un kiné et ses patients démarre dès le premier échange (par exemple, la prise de rendez-vous) et aussi à l’entrée du cabinet. Ces premiers moments sont les fondations de cette relation.

Un travail en binôme

Le Larousse définit “alliance” de la manière suivante : “ Une union, un accord intervenant entre des personnes”.
Cela implique que patient et kiné s’allient face à un problème donné. Le but de cette alliance est de travailler à deux pour résoudre ce problème. Cette relation est capitale dans le processus de guérison du patient, et il est très important de lui faire comprendre cela dès les premiers moments.

“L’alliance patient-kiné est capitale dans le processus de guérison du patient, et il est très important de lui faire comprendre cela dès les premiers moments”

Un contrat de traitement pour commencer sur de bonnes bases ?

Un contrat de traitement, cosigné par le kiné et le patient, peut permettre de poser les bases de cette alliance.

C’est cette démarche qu’a mise en place Benjamin Heng, un kiné motivé pour améliorer sa relation avec les patients.

Voici ce qu’il en dit :

“ Depuis quelques années, je déplore les patients “pas vus pas prévenus” sans réussir vraiment à sévir : je préviens quelques patients, les choses se passent bien, je relâche ma garde et hop ! Une partie d’entre eux se comporte n’importe comment et je regrette de ne pas avoir mis les choses au clair dès le début.
Ce genre de contrat, en plus d’être une sécurité pour moi (avec la prise de coordonnées du patient) me semblait être la réponse idéale pour informer les patients sans perdre de temps, sans répéter cent fois la même chose…
Mon principal problème avant d’avoir réussi à formaliser un contrat était de “remplir la page” avec suffisamment d’éléments pertinents : au-delà du “soyez polis, soyez à l’heure, prévenez quand vous ne pouvez pas être là…”  je n’avais pas grand chose à demander et ça ne faisait pas très sérieux.
Depuis quelque temps, je m’interroge sur comment améliorer l’observance des patients (cf. mon article sur les exercices !).Cela m’a donné envie de stimuler l’engagement des patients en leur faisant signer leur volonté de mettre les moyens nécessaires en oeuvre (notamment l’autotraitement à domicile) à leur récupération. J’ai donc décidé d’allier les deux démarches.
En plus, en définissant en commun les objectifs et les moyens de les atteindre, j’ai l’opportunité de leur expliquer ma démarche de soin et de les faire participer à l’élaboration du traitement. C’est un petit pas en direction de l’obtention d’un consentement éclairé et de la prise de décision partagée que j’avais envie de mettre en place !
Et je remercie mes supers collègues (Léa et Axelle) de m’avoir aidé à formaliser ce que j’avais en tête ! ”

Merci à Benjamin et à Thierry Delapierre (pour la relecture avisée en tant qu’expert de justice) de nous offrir, aujourd’hui, cette proposition de contrat de traitement.

Laissez votre mail pour télécharger le contrat !

“stimuler l’engagement des patients en leur faisant signer leur volonté de mettre les moyens nécessaires en oeuvre (notamment l’autotraitement à domicile) à leur récupération” Benjamin Heng

Quid de Kobus dans cette relation ?

Certains d’entre vous craignent que l’utilisation d’une tablette, d’un téléphone, d’un ordinateur en séance, nuise à la relation avec les patients.

Cette crainte, bien que légitime, ne se traduit pas sur “le terrain”. Et c’est les utilisateurs de Kobus qui le disent :

80% des utilisateurs impliquent leurs patients avec Kobus Cliquez pour Tweet

Comment Kobus peut vous aider dans cette alliance thérapeutique ?

Tout d’abord, vous pouvez présenter Kobus à vos patients pour vérifier que cela ne leur pose pas de problème.
Et généralement, ils sont partants (ça fait pro, moderne et ça a l’air ludique !).

Kobus est un outil qui vous permet de noter tout ce que disent vos patients pendant la phase d’entretien. C’est très important, car cela vous permet d’avoir une trace de ces entretiens, et surtout cela vous permet d’avoir accès à ces informations à tout moment du traitement. Cette “mémoire” (précise et complète) favorise une relation de confiance et accroît le sentiment d’écoute chez les patients.

Bien entendu, il ne s’agit pas d’avoir les yeux rivés sur son écran pendant que l’on interroge les patients; et il ne s’agit pas non plus de TOUT noter. C’est à vous de juger ce qui est pertinent et nécessaire de noter (comme vous le faites avec votre fiche papier aujourd’hui sûrement !).

Mais surtout, c’est aussi à vous d’engager du non verbal, de confirmer vos notes avec vos patients.

Par exemple, certains de nos utilisateurs se mettent à côté du patient lors de l’entretien afin que celui-ci puisse suivre au fur et à mesure ce qu’ils notent (et que l’histoire de la maladie avec les objectifs de la rééducation soit la base d’un “autre contrat” encore plus directement thérapeutique ? 😉 )
D’autres favorisent les moments où le patient est actif (fait des exercices par exemple) pour noter les éléments importants de l’échange précédent.

De plus, les bilans Kobus peuvent être remplis directement par les patients sur plusieurs aspects : le bodychart, les EVA, les scores sont autant d’outils où vous pouvez donner la tablette aux patients pour qu’ils les remplissent. C’est plus participatif que la fiche papier 🙂

Certains de nos utilisateurs se mettent à côté du patient lors de l’entretien afin que celui-ci puisse suivre au fur et à mesure ce qu’ils notent Cliquez pour Tweet

Et surtout, Kobus peut être utilisé de façon différente selon les patients (pour un même thérapeute). Certains patients nécessitent qu’on leur parle très longuement sans tablette, d’autres sont rassurés par le côté très cadré d’un interrogatoire sur tablette. Certains bilans sont très complexes et nécessitent beaucoup de questions, de notes, de tests , d’autres moins. Kobus peut s’adapter à votre pratique et à tous vos patients, à vous de le façonner à votre image !

Enfin, Kobus est un outil qui vous permet de réaliser des bilans et de suivre des patients selon les données que VOUS choisissez de noter et de suivre. La relation avec vos patients s’effectue sans Kobus, l’outil est là en support,  pour vous aider à renforcer cette relation.

Et surtout, Kobus peut être utilisé de façon différente selon les patients (pour un même thérapeute) Cliquez pour Tweet

Cet article vous a plu ? 

Inscrivez-vous à la gazette kobusienne pour recevoir (gratuitement) tous les 1ers lundi du mois, une newsletter 100% kiné, 100% EBP, 100% innovation et lire d’autres articles comme celui-ci !

2018-09-13T21:43:04+00:00

Leave A Comment

Inscrivez-vous à la Gazette Kobusienne

Tous les 1ers lundis du mois dans votre boite mail !

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.